La Chronique des Lémovices

Posté par PDF87 le 28 novembre 2011

logopdfvert21.jpg

Les perspectives de l’élection présidentielle de 2012 : questionnements légitimes.

Le propos se concentrera surtout sur les candidatures de la Droite Nationale et ses impacts.

Le terme élection semble sujet à caution car avant d’élire, il faut choisir. En ces circonstances, il convient de préférer la sélection à l’élection. Même si ce procédé en rebutera certains, il est incontournable afin de voir ses valeurs représentées par un chef digne de sa fonction.

Toutefois cette sélection est double : il faudra non seulement choisir un chef compétent mais aussi tenir compte de la concurrence au sein de notre famille politique, ou du moins celle de ceux qui prétendent en faire partie. Quant à la présence des partis hostiles, certes concurrents mais intégrés depuis fort longtemps dans le Système, il serait hors de propos de leur faire de la publicité.

En ce qui concerne le camp nationaliste, la configuration est plus ambiguë. D’un côté, nous avons la présence d’un Front national idéologiquement édulcoré, de l’autre celle de Carl Lang, fondateur de P.D.F et candidat à l’Union de la Droite Nationale.

La candidature de Carl Lang, pour tout militant nationaliste chevronné, représente un engagement de conviction, insensible aux concessions imposées par le système verrouillé et fondamentalement opposé à toute résistance nationaliste, ne serait-ce que sous une forme velléitaire !

Ce constat concerne surtout la sphère nationaliste mais qu’en est-il du peuple français, souvent indécis ou bien peu informé des réalités en raison des difficultés quotidiennes totalement incompatibles avec les surcharges médiatiques ( sans parler des éléments indifférents à la politique, mais c’est un autre débat) ?

Il en résulte qu’une forte majorité de Français épuisés par la crise et ses dégâts collatéraux risquent fort de se prononcer pour Marine Le Pen, ou pire encore pour l’U.M.P , faute d’avoir été informés au préalable.

Face à ce unique mauvais plan, quels moyens déploiera le P.D.F pour se distinguer de ces deux principaux concurrents par la sémantique, sans être tenu responsable d’un éventuel échec du camp national ? A moins, bien sûr, que les voix se concentrent majoritairement sur le Front national et sur le P.D.F en rejetant de ce fait les partis trompeurs ? Ne peut-on pas craindre toutefois la présence de l’ U.M.P qui pourrait droitiser son discours afin de « rééduquer » socialement et perfidement l’électeur légitimement courroucé ?

Ne possédant pas de dons de voyant, je me permets, chère équipe du P.D.F 87, de vous citer ces biens sages paroles de José Antonio Primo de Rivera : « Le combat que nous menons ne peut être que celui d’une minorité inaccessible au découragement » .

Puisse ce voeu se réaliser et s’appliquer à tous les Français conscients des dangers mortels les guettant pour les années à venir.

Vous incarnez la phalange, n’en doutons point. Désormais, le plus difficile sera de la prolonger avec des bras armés et non pas des bras cassés, sans oublier les jambes et les pieds qu’il faudra éviter de mouler dans l’argile.

Une Réponse à “La Chronique des Lémovices”

  1. PDF87 dit :

    Très joli article Robert!

Laisser un commentaire

 

En Parler-EN PARLER_DE VIVE... |
rcdtubirets |
rogerbardelaye |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | DEMOCRATIE MUSULMANE
| AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE